L’entreprise
14 mars, 2007 @ 8:48 Non classé

Dans l’optique actuelle l’entreprise est fondée sur l’idée de faire vivre ses créateurs  et de préférence dans l’espoir de générer le maximum de profit. A cette fin elle est créée en vue d’occuper une niche ou un créneau aussi peu encombré que possible soit localement ou dans un périmètre plus large. Ses, créateurs décident d’exploiter un concept novateur ou au moins susceptible d’intéresser des acheteurs du produit ou du service offert. En bref le but de l’entreprise est par essence purement mercantile. Et son but avoué et obligé dans le contexte actuel est le profit maximum. Comme la finalité est imposée par le système il ne saurait être question de la réprouver.

S’il y a quelque chose à réprouver c’est tout le système qui impose une façon de penser et d’agir qui fait la part belle à une certaine inhumanité. Le tout pour le profit laisse peu de place à la dignité humaine. Pour cette raison il faut changer de système pour le mettre au service des hommes et ainsi l’Entreprise pourra changer de finalité et donc de mode de fonctionnement.

Dans mon optique, c’est-à-dire celle d’une humanité solidaire, l’Entreprise est créée par une personne  ou un groupe qui perçoit un besoin soit d’un produit ou d’un service et trouve le moyen d’y répondre. Ce qui revient à dire que l’entreprise est fondée dans le but de rendre un service précis à la société sans aucune considération de profit, dans le meilleur climat interne et vers l’extérieur la nuisance minimale

La décision définitive de créer l’entreprise résulte d’une concertation entre différents partenaires : les édiles locaux représentant l’état bailleur de fonds ou émetteur de monnaie, les experts concernés directement ou consultés sur les possibles retombées de toutes sortes, les créateurs et éventuellement les futurs utilisateurs. Si la majorité des participants à cette réunion de décision  reconnaît l’utilité de cette production et la non nocivité voire le bienfait potentiel de l’implantation , celle-ci est décidée sans délais : les fonds sont immédiatement débloqués soit sous forme de prêt à taux zéro ou même de subvention si l’utilité est affirmée. Il n’existe pas de charges financières ni d’ailleurs de charges salariales  puisque c’est l’entité émettrice qui règle les salaires et les différentes caisses de maladie ou retraites. Car dans le nouvel ordre qui donne toute sa place à la dignité humaine celui ou celle qui offre sa capacité de travail à une entreprise le fait volontairement pour prendre toute sa place au sein de la Société et non pour gagner sa vie tant bien que mal. Ce service est reconnu par la Communauté qui lui concrétise sa reconnaissance sous forme de supplément à l’allocation de base prévue à chaque citoyen et versée par l’entité émettrice.

J’ai conscience que à première vue tout cela peut paraître totalement utopique ou même complètement farfelu. Mais c’est tout à fait faisable désormais, il suffit que nous le voulions pour l’imposer à ceux qui prétendent nous diriger. Je conçois bien que les modalités exactes restent à définir, mais quand il n’y aura plus que cela…Et bien sûr il n’est pas question d’exiger l’uniformité, il est certain que des adaptations locales devront être étudiées et mises en place. D’abord faisons, en douceur, mais avec toute notre détermination  adopter un système économique et un mode de vie respectueux de l’Homme et de la planète.

-jhop
rss pas de réponses

Laisser un commentaire

Blog Politique de Bruno, un... |
Blog de soutien à la candid... |
je votes, tu votes, nous vo... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | democratia
| Mers El-Kébir Franc-Tireur
| Blog citoyen, socialiste e...